• Mise en œuvre du plan de reconquête 2014 au travers de mesures immédiates de relance de l’innovation, de la dynamique commerciale et de l’accès au marché, accompagnées d’un dispositif d’amélioration de l’efficacité opérationnelle
  • Perte opérationnelle courante 2013 quasi-stable en dépit d’un environnement de marché difficile, sous l’effet des premières mesures  de réduction des coûts
  • Renforcement de la gouvernance avec la cooptation d’un nouvel administrateur


COMPTES CONSOLIDES DE L’EXERCICE 2013

(M€) En cours d’audit

Exercice

2013

2012

Chiffre d’affaires

15,58

17,09

Résultat opérationnel courant

(1,95)

(1,72)

Résultat opérationnel (*)

(3,95)

(2,12)

Résultat net

(3,89)

(1,42)

(*) après charges de restructuration et ajustement de valeur comptable des écarts d’acquisition

Nathalie Rouvet Lazare, Président-Directeur Général de Coheris a déclaré : « Après un exercice 2013 difficile, 4 priorités s’imposent à Coheris pour retrouver le chemin de la croissance et restaurer sa rentabilité. La première est d’accélérer l’innovation en répondant notamment aux enjeux de la mobilité et de la data. La seconde est de booster l’action commerciale par une plus grande visibilité sur ses marchés et auprès de ses clients. La troisisième est d’accroître l’accès au marché grâce à une stratégie partenaires volontaire. Enfin la quatrième est de renforcer l’efficacité opérationnelle de l’entreprise. La mise en œuvre de ce plan de reconquête, qui a déjà donné lieu à plusieurs mesures immédiates, va se poursuivre tout au long de l’exercice 2014. Elle devrait, à terme, permettre à Coheris de  capitaliser sur ses atouts dans le domaine du CRM et des solutions analytiques, profitant ainsi de l’essor de la relation clients et du pilotage de la data au sein des entreprises. »

MISE EN ŒUVRE OPERATIONNELLE DU PLAN DE RECONQUETE

Dans un contexte de marché difficile, Coheris a commencé la mise en œuvre du plan de reconquête initié en fin d’année 2013. Les mesures prises ont permis ou vont permettre :

  • De relancer la dynamique d’innovation avec plusieurs nouvelles versions de ses produits phares comme par exemple la mise sur le marché réussie d’une version tactile de Coheris Trade,
  • de retrouver une action commerciale performante  avec un renouvellement du marketing et de la communication permettant d’accroître la visibilité des produits de Coheris sur ses marchés (nouvelle identité visuelle, refonte du site web, stratégie digitale etc.)  et une meilleure efficacité commerciale auprès de ses clients actuels et potentiels,
  • de développer l’accès au marché de ses produits avec de nouveaux leviers de commercialisation : vente indirecte (via un réseau de partenaires et d’intégrateurs) et généralisation de la vente en mode Cloud des solutions Coheris,
  • d’améliorer l’efficacité opérationnelle du Groupe et ainsi d’abaisser son point mort grâce à une plus grande intégration et des mesures favorisant les synergies au sein du groupe.

Ces mesures permettent de jeter les bases d’une reprise commerciale et opérationnelle de Coheris au cours des prochains exercices.

COMPTES CONSOLIDES DE L’EXERCICE 2013

Résultat opérationnel courant (ROC) en repli modéré malgré la baisse du chiffre d’affaires

Malgré des revenus en baisse de 1,5 millions d’euros entre 2012 et 2013, la perte de ROC a été maitrisée à 1,95 millions d’euros en 2013 par rapport à 2012. Les efforts de diminution du point mort ont notamment porté sur les charges de personnel. Coheris a ainsi réalisé une économie de 1,1 millions d’euros sur l’ensemble de l’exercice 2013 (13,79 millions d’euros en 2013 contre 14,93 millions d’euros en 2012).

Un résultat opérationnel (RO) fortement impacté

  • Des charges opérationnelles pour un montant de 1 million d’euros liées à la poursuite de la restructuration de l’organisation en vue d’accroitre son efficacité,
  • Tenant compte à la fois des résultats des deux derniers exercices mais également des incertitudes du marché, Coheris a constaté une dépréciation de ses écarts d’acquisition pour un montant de 1 million d’euros en 2013. Celle-ci a directement impacté son résultat opérationnel, sans toutefois voir d’incidence sur sa trésorerie ni remettre en cause le plan stratégique « performance 2016 » et son plan de marche.

Une trésorerie fortement positive

Grâce à une maîtrise des investissements et du BFR, et malgré le non encaissement sur l’exercice d’une créance de CIR pour 0,8 million d’euros répoussé à 2014, la variation de trésorerie de Coheris a été négative de 2,13 millions d’euros en 2013. Le Groupe disposait ainsi d’une trésorerie positive de 3,47 millions d’euros au 31 décembre 2013, et de capitaux propres de 13,1 millions d’euros.

FAITS RECENTS

Afin de renforcer la gouvernance du Groupe et d’accompagner les changements impulsés par la nouvelle direction, le conseil d’administration de Coheris a coopté, dans sa séance du 29 janvier 2014, Madame Hélène Levy-Baudouin. Sa nomination définitive sera soumise au vote de la prochaine assemblée générale de la société.

Hélène Levy-Baudoin a été Secrétaire Général du Groupe Bon Marché, Directeur  financier de la Samaritaine, et occupe aujourd’hui  le poste de Directeur de Projet chez LVMH. Elle a une longue expérience de la mise en œuvre de grands projets SI et des enjeux des sociétés en retournement.

Suite à cette cooptation, le conseil d’administration de Coheris se compose comme suit :

  • Nathalie Rouvet Lazare (présidente),
  • Claude Leclercq,
  • Arnaud Creput,
  • Hervé Marchyllie,
  • Hélène Levy Baudouin.

CALENDRIER FINANCIER

Coheris annoncera son chiffre d’affaires du premier semestre 2014 le 5 mai 2014 après bourse.