Un monde plus rapide, réactif et interconnecté. Des consommateurs plus autonomes, revendicatifs. La diffusion du marketing prédictif s’inscrit dans l’adaptation à ces nouveaux défis.

Depuis les premières enquêtes Gallup des années 50, le savoir est devenu une valeur sûre. Or, le monde est plus complexe, interconnecté et surtout soumis à une célérité affolante : appréhender ce savoir et anticiper sont devenus des obligations impossibles à négliger pour les sociétés.

Les bonnes intuitions du marketeur pour vendre un produit ou un service ne sont plus suffisantes. Surtout si l’on considère que le climat économique morose menace d’appliquer des sanctions bien plus sévères en cas d’erreur.

Notre dossier

De plus en plus d’experts préconisent de renforcer la capacité de prédiction du marketing. Appliquer une méthode scientifique systématique permettrait d’éviter les déconvenues. Cette diffusion du marketing prédictif relève à la fois d’une forme de changement de la culture d’entreprise et de la prise en compte des nouveaux usages.

Cependant, il n’y a pas de recettes magiques : dans le domaine du Data Mining, le marketing descriptif est toujours la fondation sur laquelle doit se construire l’anticipation. D’un autre côté, la diffusion des usages à différents niveaux de l’entreprise se fait aussi progressivement.

Quels sont les avis d’experts sur le sujet ? Comment les métiers s’adaptent-ils à ces nouvelles orientations ? Au cours des prochaines semaines, notre dossier apportera des premiers éléments sur ces questions.