Pour booster les ventes en magasin, l’agencement des linéaires est un facteur déterminant. Des solutions papier aux logiciels de dématérialisation en passant par les technologies émergentes, les outils de merchandising évoluent de manière visionnaire pour répondre aux besoins du marché et des utilisateurs.

De la 3D à la réalité augmentée

Augment Business Catalog est une application mobile destinée aux professionnels du retail pour visualiser un produit 3D en réalité augmentée. Elle permet de projeter un produit dans un linéaire pour le valoriser et ainsi mieux le vendre auprès des distributeurs. L’outil fait office de portfolio 3D.

La reconnaissance d’images au service de l’implémentation des produits
Trax est une solution de reconnaissance d’images destinée à analyser les linéaires. Le logiciel est connecté au CRM pour suivre l’activité et délivrer des indicateurs en temps réel. Il apporte un gain de temps aux chefs de secteur et category manager, tout en les aidant à optimiser les linéaires pour offrir une meilleure performance aux acteurs de la grande distribution.

La digitalisation des meubles en point de vente

Danone teste actuellement des portes connectées sur des vitrines situées au rayon ultra-frais. La présentation du linéaire ne doit pas se faire au détriment de la visibilité des produits. Pour cela, tout a été pensé : la vitrine est un support de communication à exploiter, à travers des animations digitales notamment. Cette initiative de réaménagement des linéaires a pour enjeu de développer l’achat d’impulsion et optimiser la gestion des stocks. L’expérience est effective dans deux Carrefour de la région parisienne, qui seront suivis par Leclerc et Monoprix à la rentrée.

Le simulateur de supermarché en réalité virtuelle

Une start-up milanaise a mis au point une technologie capable d’évaluer le comportement des clients dans les allées d’un supermarché. Shelfzone est un casque positionné sur la tête du consommateur, qui se déplace dans le supermarché virtuel. Il peut sélectionner des produits et visualiser le packaging. Le positionnement des yeux est suivi grâce à l’eye tracking. Si la solution se développe, elle pourrait devenir un précieux outil dans l’étude du comportement client pour les distributeurs et industriels.

L’expérience virtuelle de l’Occulus Rift

La chaîne de supermarché britannique Tesco a parié sur l’Oculus Rift pour faire vivre une expérience unique à ses clients et tenter de comprendre leur comportement. Le monde virtuel permet aux marques de communiquer différemment et de plonger le client dans un univers immersif unique. Les résultats de ce projet intitulé Tesco Pelé ont servi à l’enseigne pour optimiser l’implantation des produits et personnaliser l’expérience shopping.

La réalité augmentée comme boussole

L’enseigne de pharmacie américaine Walgreens a récemment équipé ses chariots de tablettes tactiles. Tout en poussant son Caddie, le client bénéficie d’informations personnalisées dans un cadre contextuel : plan du magasin, implantation des produits à acheter en lien avec la liste de courses, push d’offres commerciales… Le client ainsi ciblé reçoit la bonne offre au bon moment.