Face à l’évolution des modes de consommation et la facilité de trouver des informations produits grâce à internet, les marques doivent s’adapter à un client à la fois volatile, mobile et connecté. Avec l’appui des nouvelles technologies, la quête de la performance est lancée pour capter son attention tout au long de son parcours, convertir son acte en achat et le fidéliser, tout en plaçant l’expérience client au centre du dispositif.

Les technologies en point de vente

Des simples affichages de prix au format papier aux étiquettes digitales en passant par la balance capable de reconnaître un fruit ou un légume, le digital commence à prendre place dans les allées des supermarchés et centres commerciaux. Nous sommes passés d’une logique d’information à une logique d’interaction. Depuis près de dix ans, la zapette permet de scanner ses courses en self-service et de ne plus attendre en caisse. Grâce à ce mode, il est très facile d’actionner le cross selling en proposant un produit associé au précédent produit scanné ou une offre flash valable quelques minutes.

Avec les soldes de janvier, de nombreuses enseignes se sont lancées dans la réservation en ligne avec essayage en magasin, dans des cabines d’essayage dédiées. L’enjeu pour les marques est d’offrir des promotions uniques en magasin via la réservation web et suivre le client d’un canal à un autre en réduisant le taux d’abandon.

Depuis quelques mois, l’expérience geofencing (géolocalisation indoor) tente de plus en plus de marques. Récemment, une opération a été menée auprès de 4 marques premium sur le segment hygiène beauté. Des puces iBeacon ont été placées dans des rayons capables de détecter les clients utilisateurs de l’application C-Wallet. Le client reçoit chez lui une invitation pour activer l’assistant shopping et activer le Bluetooth. Une fois le client à nouveau proche de l’enseigne – dans un rayon défini – une notification lui sera envoyée sur son smartphone pour l’informer d’une promotion.

Le retail digital, demain

Il existe déjà des écrans tactiles en cabine permettant de se prendre en photo avec le vêtement, d’enregistrer sa shopping list ou de laisser un avis sur un article. Un réel moyen de mieux le connaître et d’adapter l’offre à ses goûts et besoins. Dans un futur proche, nous pourrions voir arriver sur le marché des écrans Oled translucide ou des écrans miroirs dans lesquels les clients se verraient, pour des essayages virtuels à 360 degrés.

La satisfaction client peut être portée sur différents aspects, tel que le service offert par l’enseigne. L’étape d’encaissement des articles est parfois laborieuse, avec un temps d’attente relativement long. Grâce à un système de gestion des files d’attente par infrarouge, il est possible de détecter l’affluence de clients en magasin et de prévenir le manager s’il doit ouvrir des caisses supplémentaires.

Plonger le consommateur dans un environnement immersif n’est plus une illusion. Équipé d’un Occulus rift – casque de réalité augmentée – ce dernier se balade dans un centre commercial virtuel et bénéficie d’offres, produits et promotions exclusives.

En résumé, le déploiement du digital en point de vente est une opportunité pour les marques de générer des revenus supplémentaires. Il reste maintenant à expérimenter et trouver la bonne recette pour associer moyens offline et online afin d’optimiser le taux de conversion.