Les entreprises sont-elles préparées à obtenir le meilleur du Big Data ?

Le Big Data est une des grandes tendances 2012 qui traverse tout le monde de l’IT. CRM, BI, Data Mining, toutes ces approches doivent répondre aux problématiques que la gestion de l’océan d’information leur présente.

Il est certain que les outils doivent participer à l’accompagnement de cette évolution. Insister sur la nécessité d’une Business Intelligence agile, apporte déjà des réponses aux questions de sélection et de cohérence des données, grâce à l’utilisation de BDD orientées colonnes par exemple.

Mais les outils ne sont pas le seul sujet de préoccupation de ceux qui s’intéressent à la montée du Big Data. Les métiers et les compétences sont directement concernés. Face à un nombre de données dont l’échelle explose, l’analytique prend une dimension clef.

La multitude de données brutes issues du Big Data doit être exploitée par l’entreprise. Pour cela, elles ont besoin de personnes capables de les transformer en connaissance, dans l’optique de pouvoir ensuite actionner cette connaissance en dégageant des prédictions, des tendances concrètes. Pour Brian Hopkins, analyste principal chez Forrester Research, cité par lemagit.fr, le Big Data confronte les entreprises à la pénurie de « data scientists ». Sans eux, difficile pour une entreprise de créer de la valeur à partir de ce qui n’est finalement qu’une masse floue d’indicateurs sans cohérence.