Dans un contexte de crise où la maîtrise des coûts liés au Système d’Information est une problématique récurrente, le Cloud figure parmi les solutions existantes. Le Cloud c’est le SI « dans les nuages », non visible sous forme matérielle mais disponible partout et à tout moment, au moyen d’une connexion Internet. Ce processus permet notamment de réduire les coûts d’installation des infrastructures, de maintenance et de mises à jour. Et au delà, le Cloud offre de nombreux avantages.

Instantané
Les solutions Cloud permettent de se connecter à tout moment aux outils métiers, logiciels et applications d’entreprise. Bien que légèrement plus utilisé par les Directions Commerciale et Marketing (26%)* en situation de mobilité, le Cloud investi les bureaux des sédentaires de diverses fonctions : Direction financière, Achats et autres Back Office (23%), Direction des Ressources Humaines (21%), Direction Industrielle ou Logistique (8%), Autres (23%). Enfin, les solutions Cloud d’entreprise garantissent à l’ensemble des collaborateurs un accès centralisé et simultané aux informations métier, favorisant le travail collaboratif et garantissant le même niveau d’information pour tous.

Universel
Le Cloud s’affranchit des frontières physiques et accompagne les salariés de firmes multinationales dans leur quotidien. Un salarié nomade basé à Paris pourra travailler à distance avec son siège situé à New York, comme s’il se situait dans un bureau voisin. Qu’il s’agisse de partager des dossiers, de communiquer via une messagerie instantanée ou d’échanger en visioconférence, les outils de travail Cloud relient les salariés du monde entier à toute heure. Ainsi, employeurs et employés sont gagnants. Le salarié bénéficie d’une meilleure efficacité opérationnelle au service de sa productivité et l’entreprise enregistre de meilleures performances.

Souple
Après un déploiement rapide et simple, adopter l’informatique « dans les nuages » demandera aux utilisateurs de s’adapter. Si l’accompagnement est progressif et la conduite du changement bien menée, il y a de grandes chances que le passage au Cloud soit un succès. Plusieurs raisons à cela. S’il s’agit de déployer un outil Cloud auprès des collaborateurs, il faudra idéalement y aller par étape. Tout d’abord, commencer par une phase test sur une équipe pilote, qui fera part de ses retours et recommandations afin de mettre en production un outil répondant aux besoins des utilisateurs. Suite à cela, la solution pourra être déployée dans sa globalité à tous les effectifs concernés, et l’adhésion facilitée grâce aux collaborateurs du groupe pilote, ambassadeurs du projet et référents en termes d’expérience utilisateur.

Evolutif
Par ailleurs, il existe des solutions réversibles, permettant à la DSI de débuter en mode hébergé et de passer en mode Cloud ultérieurement (et vice versa). Les solutions Cloud ne nécessitent pas de gérer une maintenance et des mises à jour comme pour les solutions on-premise. Elles sont effectuées en temps réel et sans temps de latence. Enfin, le Cloud offre une large capacité de stockage et de sauvegarde des données, particulièrement pratique en cas de perte ou de vol de matériel. Une synchronisation en ligne suffit pour récupérer contacts, emails et fichiers sur un ordinateur.

Intuitif
Les outils Cloud évoluent au rythme des nouvelles technologies que maitrisent les salariés (ordinateur, smartphone et tablette), qu’ils utilisent à titre personnel. Les services R&D se nourrissent des Technologies de l’Information et de la Communication, des modes de consommation et de production de l’information ainsi que des usages professionnels pour enrichir les offres Cloud de demain qui répondront aux exigences du marché.

Avec tous ces avantages, il est fort à parier que le Cloud comptera de plus en plus d’entreprises à l’horizon 2020. Un marché estimé à plus de 91 milliards d’euros (source : Presse Citron « Microsoft : l’inéluctable mutation »). Cependant, des inquiétudes liées à la sécurité, la confidentialité et la répartition des données stockées dans le Cloud freinent toujours les entreprises à passer le cap.

* d’après le Livre Blanc « Le Saas : quelles adoption ? » réalisé par le CXP en partenariat avec Sage et talentia Software – 2013.