1. Faire les courses sans contrainte

Le principe est simple : le client fait ses courses et scanne les articles sélectionnés, ajoutés au total des achats grâce à une application installée sur son smartphone. Dès la seconde utilisation du programme dans le même magasin (déploiement dans les Intermarchés de la région Ile de France pour le moment), le client n’aura plus besoin de vider son panier avant de passer en caisse. L’étape du paiement sera automatisée afin que le paiement sans contact puisse s’opérer. Voici une nouvelle manière de faire les courses, qui fera gagner bien du temps à tous.

2. Se laisser guider par une montre connectée

Carrefour fait le pari du digital avec l’application « C-où », une liste de courses pour montre connectée. L’application permet de créer et gérer sa liste en classant les produits dans des catégories (épicerie, produits laitiers, hygiène…). D’un point de vue marketing, l’application intègrera des offres de promotion des ventes et la carte de fidélité sera stockée dedans, de manière dématérialisée. L’objectif est de simplifier la vie des clients dans la réalisation de cette activité domestique, de le guider en magasin grâce à la géolocalisation des produits et de lui faire vivre une expérience d’achat inédite.

3. Adopter le click-and-collect

Commander sur internet et retirer ses achats en magasin, c’est la magie du web-to-store, ou comment concilier l’art du e-commerce et celui de faire (re)venir le client dans ses points de vente. Les géants du click-and-mortar ont trouvé la recette du succès : rendre service à leurs clients en leur évitant les longues files d’attente en période de soldes, Noël ou de Black Friday. Et pour booster les ventes, on retrouve les outils de cross-selling ou les agents virtuels présents sur les sites marchands, destinés à guider les internautes et à augmenter la valeur du panier moyen.

4. Commander dans des petits commerces en self service

Le numéro 1 du fast-food le propose depuis quelques années : la commande sur bornes. Pas d’attente au guichet et file de retrait dédiée sont les caractéristiques de ce service pratique, largement utilisé lors des périodes de pointe. Sachant qu’un caissier passe en moyenne 2 minutes pour prendre une commande client alors que ce dernier pourrait le faire lui même sur une borne ou une tablette, ce système pourrait s’ouvrir aux petits commerces de proximité (restauration rapide type snacking, bar à salades/pâtes…) et leur permettre ainsi de se concentrer sur des tâches à plus haute valeur ajoutée.

5. Renouer le contact avec les clients

Le texting est une facette du marketing conversationnel, largement plus développé en Asie et aux Etats-Unis qu’en France. Il représente pourtant un levier pour dialoguer avec ses clients par le biais du sms et de la messagerie instantanée. Talk to Places par exemple permet d’envoyer des sms aux commerçants du quartier pour réserver un produit, prendre un rendez-vous ou obtenir une information. Magic va encore plus loin en accomplissant (presque) tous les besoins de ses usagers avec son service de sms à la demande. Envie d’une pizza livrée dans 30 minutes ? C’est comme si c’était fait en envoyant simplement un sms. Le texting vise à établir de nouveaux rapports clients/marques, à travers le moyen le plus simple et le plus rapide pour répondre à un besoin immédiat.