Le BYOD rentre de plus en plus dans les mœurs des salariés. Mais qu’en est-il chez les responsables informatiques des entreprises ?

La sécurité des informations de sociétés confrontées au BYOD (Bring Your Own Device) est un sujet de plus en plus discuté, avec une réalité quotidienne : les DSI sont confrontés de plein fouet à ces problématiques de mobilités qui le met sous pression.

Le changement de culture du « device » qui s’opère chez les salariés (quoi de plus naturel que d’utiliser un outil avec lequel on est parfaitement à l’aise au travail ?), ne va pas sans hérisser leurs responsables informatiques. En décembre, une enquête IDC a fait ressortir ce décalage qui menace de s’agrandir.

L’utilisation à des fins professionnelles de leur mobile sans autorisation du DSI concerne ainsi 73% des salariés interrogés. Plus représentatif encore de la tendance BYOD, les tablettes et les Smartphones sont employés de façon mixte pro/perso, respectivement par 45 et 67% des salariés mobiles. N’oublions pas que les prévisions de vente en 2012 s’élèvent à 3 millions de tablettes et 15 millions de Smartphone pour le seul marché français. Or, 76% des-dit DSI déclarent, eux, constater que l’utilisation des terminaux personnels dans le cadre du travail est nulle ou marginale…