Le canal mobile est de plus en plus attrayant, tant en termes de fidélisation que de vente. Les entreprises ont donc intérêt à déceler tous ses usages si elles souhaitent profiter rapidement de cette manne.

Selon une étude du cabinet Forrester, d’ici 2016, 760 millions de tablettes et plus d’un milliard de Smartphones seront en circulation dans le monde.  Autrement dit, le web mobile concernera environ 2 milliards d’utilisateurs. Les entreprises doivent dès maintenant se pencher sur la question de savoir quelle sera leur stratégie de marketing mobile.

Une infographie de l’équipe de Hightable.com a révélé que 40,8% des mobinautes utilisent leur terminal mobile dans le but de consulter leurs emails soit la troisième position derrière les messages textes et les photos.

Par exemple, il y a près de 20 millions de mobinautes en France, soit un tiers de notre population qui sera potentiellement acheteuse sur le canal mobile.

Ces utilisateurs passent même 1h30 par semaine à consulter leurs e-mails, notamment aux heures de pointes (9h/10h, après 19h). Pour certain, le smartphone est le seul point d’accès à leur boîte de réception. Les entreprises pourraient donc obtenir des résultats énormes sur des campagnes d’e-mailings bien ciblées.

Cependant, le développement de cet usage reste timide car les interfaces mobiles d’e-mails ne sont pas compatibles sur tous les devices. Pour preuve, selon Ipsos, 50% des entreprises américaines et seulement 18% des entreprises françaises ont développé un site internet compatible aux terminaux mobiles. Par conséquent, les e-mails renvoyant aux sites internet des entreprises risqueraient d’augmenter le taux d’abandon des mobinautes.

 

La publicité n’est pas en reste

La publicité fait également son entrée dans le mobile. En effet, si une campagne sur terminal mobile coûte entre 75 000€ et 100 000€, une étude d’Econsultancy, cabinet de consulting en digital marketing et e-commerce, montre que 48% des entreprises ont l’intention d’investir dans la publicité mobile avec codes QR. Les chiffres parlent d’eux-mêmes : 50 % des mobinautes du monde ont déjà scanné des codes QR et 18% d’entre eux sont passés à l’acte d’achat.

Cet engouement pour les codes QR n’est donc pas étonnant. Un tiers des mobinautes utilisent leur terminal mobile pour faire leurs courses. Ainsi, une application gratuite sur Apple permet de scanner le code QR d’un produit et de comparer ses prix de ventes entre ici et ailleurs.

Ceci prouve une chose, même si l’infographie d’Hightable révèle que seuls 12,2% des mobinautes effectuent directement l’acte d’achat via leur plateforme mobile, il ne faut pas oublier que beaucoup utilisent leur device afin de collecter les informations nécessaires à l’achat. L’acte sera effectué dans un second temps via un autre canal, d’où l’intérêt de ne pas négliger le mobile.