Comme chaque année au mois de janvier à Las Vegas, les médias du monde entier ont les yeux rivés sur le CES (Consumer Electronics Show). L’événement expose les dernières inventions technologiques, des voitures autonomes aux terminaux mobiles en passant par des vêtements connectés. Zoom sur trois technologies susceptibles de révolutionner la relation client en magasin.

L’impression 3D à déguster ou pour réutiliser

Pour ne plus coller à l’étiquette « point de vente traditionnel » les marques réinventent le design de leur magasin pour les rendre toujours plus agréables et innovants. Elles n’hésitent pas à proposer du sur-mesure. Exemple avec la boutique M&M’s de Dubaï où le client peut composer sa propre création gourmande. A l’aide d’une imprimante 3D alimentaire, il choisit le visuel ou le message à imprimer et les saveurs souhaitées depuis une tablette tactile. Le client repart avec un cadeau unique à son image, créé sous ses yeux en quelques minutes. Plus pratique, les enseignes développent l’impression 3D sur le cross sell, comme les accessoires ou pièces détachées. C’est ainsi qu’ Eram mettra bientôt à disposition de ses clients en point de vente des imprimantes pour fabriquer de nouveaux talons en cas d’usure, et prolonger ainsi la durée de vie de la chaussure.

Vendre des expériences

Pour la seconde édition de son parc le Samsung Life Changer Park, Samsung a installé son parc de réalité virtuelle au Grand Palais. D’après Lucie Morin, Directrice de clientèle pour l’agence de communication Samsung «  L’idée à travers ce parc d’attraction était de démocratiser la réalité virtuelle auprès de la cible des millenials. Le but était de leur faire vivre une expérience « wahoo » pour générer une préférence de marque envers Samsung et à travers la Gear VR (casque de réalité virtuelle). » Samsung a ainsi pris le parti de créer un parc d’attraction afin de faire vivre aux visiteurs de sensations uniques autour de thématiques passions comme le ski, la plongée ou le voyage. Dans cet esprit, le magasin Samsung de New-York est un showroom dans lequel les clients viennent vivre une expérience, sans avoir acheté.

Des machines douées de diagnostics

Les chatbots se multiplient sur le web et plus particulièrement sur les réseaux sociaux, mais restent encore invisibles en magasin. Le rôle du conseiller de vente est clé pour guider le client dans son parcours d’achat. Cependant pour l’accompagner dans sa mission commerciale, il peut se faire aider par de puissantes technologies. C’est le cas dans la boutique parisienne Ioma, spécialisée en cosmétique sur-mesure. D’entrée, un diagnostic de peau est gratuitement proposé à la cliente. Un scan complet du visage est réalisé afin d’évaluer son taux d’hydratation, analyser les rougeurs, tâches… A l’issue du diagnostic, la vendeuse dresse un bilan et présente à la cliente une crème de base additionnée de propriétés pour créer un produit adapté aux besoins de la peau de la cliente. Si la cliente souhaite s’offrir la crème personnalisée, la vendeuse utilise la machine ayant servit au diagnostic pour en assurant la préparation. La boutique Ioma tournée vers la cosmétique du futur fait office de mini laboratoire hi tech.