La baisse du pouvoir d’achat a un impact sur le comportement des consommateurs. Trois stratégies pourraient aider les entreprises à y faire face. La géolocalisation, l’interconnexion avec les réseaux sociaux et l’expérience magasin via le m-commerce.

Le contexte économique international a de lourdes conséquences sur le revenu des ménages. Jan Zijderveld, le directeur Europe du distributeur Unilever, estime qu’il faut trouver d’autres alternatives et cite la méthode des pays émergents qui consiste à diminuer le conditionnement pour baisser les prix.

Les entreprises ont-elles besoin d’en arriver là pour vendre ? Si l’on se base sur certaines des 10 tendances du marketing digital observées par l’éditeur Adobe, les entreprises ont d’autres possibilités pour agir. La première est la géolocalisation des offres promotionnelles limitées dans le temps, comme peuvent le faire les sites d’achats groupés. Cette méthode qui consiste à appliquer une réduction uniquement si l’acte d’achat est effectué par un groupe de personnes dans les délais imposés, peut attirer les populations les plus touchées par la crise, notamment la génération Y qui est ultra connectée.

Géolocalisation des offres promotionnelles et réseaux sociaux font bon ménage

L’e-commerce social est aussi une piste intéressante à étudier étant donné que les réseaux sociaux ont une influence de plus en plus importante dans notre société (voir l’article publié sur Le Monde « E-commerce, les réseaux sociaux sont-ils bons pour les ventes ? » ), en particulier Pinterest, dont le concept interpelle les responsables marketing. De plus, une stratégie de marketing social peut impliquer la mise à disposition de promotions limitées disponibles sur les réseaux sociaux. Par exemple, les sites Internet qui choisissent de se spécialiser dans ce genre de promotions peuvent intégrer leurs offres à l’outil de géolocalisation Facebook tout en les interconnectant à l’utilisation quotidienne du réseau social californien.  

D’autres opportunités se présentent du côté de l’expérience client en magasin. De nos jours, lorsque le consommateur se rend en boutique, il sélectionne un produit et compare régulièrement les différentes offres en amont sur Internet à l’aide de son smartphone. Par conséquent, les entreprises doivent considérer le m-commerce comme un des outils phares pour améliorer l’expérience magasin, d’autant que d’après une infographie réalisée par les sociétés comScore et Monetate publiée sur www.frenchweb.fr, toutes les études s’accordent à dire que le boom du commerce mobile n’est pas prêt de ralentir.

En superposant ces trois tendances, nous constatons qu’elles peuvent être complémentaires entre elles. D’une certaine manière, elles nous font comprendre que les technologies dont nous disposons nous permettent d’innover suffisamment pour éviter de tomber dans l’engrenage d’une politique discount très stéréotypée, qui peut parfois nuire à la qualité des produits et services ou à l’image de la marque. L’émergence des canaux digitaux offre une formidable possibilité de personnalisation des messages. A l’ère du règne du consomm’acteur, cela peut faire toute la différence.

 

Pour en savoir plus sur ce sujet, lire aussi :

L’horizon de l’e-commerce passe par le mobile