Suresnes, le 2 octobre 2018Coheris, (www.coheris.com), éditeur de solutions logicielles dans les domaines du CRM et de la Data Analytics, enrichit sa solution Coheris RGPD Text-Control pour renforcer la conformité des champs à remplir librement, parfois appelés « zones de commentaires » dans les applications métier des entreprises.

 Avec le RGPD, les entreprises doivent repenser la gouvernance de leurs données afin de gérer toutes les données personnelles, où qu’elles se trouvent dans l’entreprise.

Il arrive que certaines données personnelles soient saisies dans les champs libres des applications métier des entreprises (CRM, RH, comptabilité, formulaire web, etc.).

Pourtant, l’article 9 du RGPD interdit de collecter et de traiter des données personnelles qui révèlent l’origine raciale ou ethnique, les opinions politiques, les convictions religieuses, philosophiques ou l’appartenance syndicale, les données concernant la santé ou la vie sexuelle ou orientation sexuelle d’une personne physique.

Depuis 2017, avec sa solution Coheris RGPD Text-Control, Coheris aide les entreprises à monitorer, en temps réel ou en différé, la présence de ces données personnelles sensibles dans les champs libres, quelles que soient les applications métier utilisées par les entreprises.

Aujourd’hui, Coheris élargit le périmètre de Coheris RGPD Text-Control avec de nouvelles fonctionnalités qui permettent de détecter les données personnelles du type n° de carte bancaire, n° de sécurité sociale, RIB/IBAN, etc., pouvant également figurer dans ces champs de texte libre.

« Les champs libres représentent un enjeu pour la conformité RGPD en matière de données personnelles. Pourtant, ces champs sont indispensables à la bonne gestion des dossiers clients, collaborateurs ou fournisseurs, et nécessitent des outils de monitoring. Grâce à notre expertise en matière de Data Analytics, nous proposons depuis plus d’un an le module Coheris RGPD Text-Control, qui s’intègre aussi bien dans notre offre CRM, que dans toute autre application CRM, ERP, RH, etc. » explique Nathalie Rouvet Lazare, Président-Directeur Général de Coheris.