Etudes de Cas
Conseil Seine Saint Denis

CG93 : Depuis 12 ans que nous utilisons Coheris SPAD, nous avons enrichi le travail d’étude et de traitement des données statistiques permettant une meilleure prise de décision.

Dans quel cadre faites-vous usage de Coheris SPAD au sein du Conseil Général ?

Coheris SPAD est utilisé par le pôle veille Economique, de la délégation au développement économique, à l’emploi, à la formation professionnelle et à l’innovation (DEEFI) du Conseil Général de Seine Saint-Denis. Nous appartenons au Pôle Veille économique et notre mission est d’apporter notre expertise en termes d’études et de statistiques à toutes les directions. Grâce à Coheris SPAD nous pouvons traiter toutes les enquêtes réalisées pour ou par le Conseil Général et en exploiter les résultats. Par exemple, c’est avec Coheris SPAD que nous gérons l’Enquête Emploi annuelle du département, l’une de nos études les plus récurrentes (annuelle). Cette enquête est réalisée auprès des entreprises de 6 à 200 salariés, autour d’une trentaine de questions mesurant les mouvements d’emploi au sein des entreprises. Nous pouvons faire la typologie des entreprises concernées, mais également définir le profil des salariés, pour que le Conseil Général ait une approche fine de l’emploi au sein du département.

Que vous apporte concrètement Coheris SPAD ?

Une étude comme l’Enquête Emploi fournit des connaissances précieuses sur les salariés : âge, sexe, niveau des rémunérations, diplômes, qualifications… Ces données sont aussi nombreuses que riches. Utiliser le traditionnel tableau croisé limite le champ d’analyse et la portée des études. En ce sens, l’analyse factorielle de Coheris SPAD nous permet de donner de la consistance à ces données très diverses et de dégager facilement le profil des salariés. De même l’échantillon de 400 entreprises auxquelles nous adressons le questionnaire est représentatif de 11500 établissements. Il recoupe donc des secteurs très différents et des activités de tailles variées. Coheris SPAD est donc là encore tout à fait indiqué : pour avoir une vision claire de la situation nous utilisons l’Analyse des Correspondances Multiples de l’outil, qui utilise autant les variables qualitatives que quantitatives.

Autre exemple, Coheris SPAD nous permet de réaliser des analyses bi-variées, qui projettent sur un plan orthonormé des données afin d’observer la réalité d’un secteur d’activité. C’est très pratique pour faire apparaitre les principales informations sans avoir à faire des recoupements de dizaine de tableaux. Le résultat est un gain en termes d’efficacité, d’économie de temps, mais aussi de clarté des messages que nous pouvons faire passer. Il ne faut en effet pas oublier que le but de nos études, et donc de l’outil, est de faciliter et d’accélérer les prises de décision. Avec Coheris SPAD nous rendons l’information synthétique et décisionnelle, exploitable à tous les niveaux du Conseil Général.

Quelle évolution l’usage de Coheris SPAD a représenté pour le Conseil Général ?

La première étude que j’ai réalisée avec Coheris SPAD date de 1999. Il s’agissait d’évaluer la répartition des assistantes sociales sur le département. Il y avait des enjeux importants : le recrutement et le redéploiement du personnel pour répondre aux problèmes sociaux, à la demande sociale qui se manifestait sur le terrain. Coheris SPAD nous a permis de rentrer dans les détails et d’expliquer quelles communes étaient en difficulté et pourquoi. Pourtant, ce n’était pas à l’époque le fonctionnement traditionnel. Initialement la méthode consistait à appliquer des coefficients à certains types de données, comme le nombre de RMIstes ou le niveau de chômage… Ensuite, l’addition des différents coefficients devaient permettre de déterminer quelle commune était le plus en difficulté. Il y avait donc une grande part d’arbitraire ! Utiliser Coheris SPAD, qui était capable de prendre en compte plusieurs types de situations et un nombre de variables très élevées de manière relativement simple, a donc permis au Conseil Général d’avoir une vision plus juste des enjeux. Le conseil Général a vu l’intérêt d’une démarche plus scientifique, sans qu’il soit question d’intuition ou que des variables parasites obscurcissent la prise de décision. Nous avons également pu valoriser l’information et améliorer sa «visibilité» en éditant des cartes à partir des études obtenues en utilisant l’outil SPAD. Et certaines cartes sont devenues des outils de travail utilisées par le département ou les groupements de communes pour aborder certaines problématiques.

Quels sont d’après vous, les avantages principaux de Coheris SPAD ?

Depuis plus de douze ans que nous utilisons Coheris SPAD, nous avons eu la preuve que les profils et typologies que nous étions en mesure de produire avec cet outil permettaient de vraies prises de conscience sur certains sujets. Les résultats obtenus à travers les travaux résultant de Coheris SPAD permettent d’utiliser les études pour prendre des décisions sur des sujets complexes. Ainsi, le Conseil Général s’est facilement approprié le « Tissu productif et la structure de l’emploi en Seine Saint-Denis », le 2e volet d’une étude réalisée en 2012. Avec cet exemple, l’impact de l’aide à la décision va du Projet d’Aménagement et de Développement Métropolitain (PADM) du Grand Paris, à la Stratégie Régionale de Développement Economique et d’Innovation (SRDEI) de la région Île-de-France, qui demande toujours aux départements de se positionner. Prise dans son ensemble cette étude, dont les 3 volets utilisent les analyses factorielles, les classifications, les segmentations…, est la preuve que le Conseil Général trouve un intérêt concret à une production statistique bien pensée et pertinente. Sans oublier que l’outil nous permet également une utilisation très simple, par exemple pour produire des mini-études ou des mémos sur un sujet très précis. J’ai suivi l’évolution de la solution du début des années 90 à aujourd’hui et j’ai pu constater l’amélioration de l’ergonomie et la puissance d’analyse croissante de l’outil. A la différence d’un outil comme SAS que j’utilise fréquemment pour des résultats exploratoires, Coheris SPAD reste clairement l’outil le plus adapté pour l’analyse des données : il est plus simple et moins orienté vers le tout-quantitatif. C’est un avantage à ce titre que Coheris SPAD soit présenté dans les universités et que les étudiants devenus des actifs en retrouve le fonctionnement concret dans leur univers professionnel.