L’an passé encore, les calendriers de l’avent ont été largement utilisés au mois de décembre 2017. Calendrier de l’avent digital ou produit, les marques ont imaginé des mécaniques affutées pour séduire les consommateurs dans une période où l’attraction commerciale et la pression marketing sont intenses. De Sephora à la Bonne bière en passant par le calendrier de l’avent pour chats, l’enjeu était de proposer une opération quotidienne, durable et ludique, pour recruter et fidéliser.

Un calendrier de l’avent pour recruter de nouveaux prospects

Le calendrier de l’avent est un excellent moyen de recrutement. Des outils spécifiques disponibles en mode SaaS offrent cette fonctionnalité. Il suffit de sélectionner la mécanique souhaitée selon l’objectif recherché. La plateforme est une solution complète permettant de paramétrer la campagne dans son intégralité afin de pouvoir l’intégrer à Facebook, Twitter ou un site internet. La mécanique se configure pour revêtir la charte graphique de la marque et être immédiatement reconnue par les consommateurs.

Un calendrier pour fidéliser

Outre le fait de recruter, la mécanique calendrier de l’avent est un moyen de collecter des données qualifiées très rapidement et de développer sa base de prospection. En effet, pour valider sa participation, le joueur doit remplir un webform et accepter le règlement. En quelques jours, les marques peuvent atteindre plusieurs milliers de participations. C’est également l’occasion pour elles de promouvoir d’autres canaux : site internet, page Facebook à travers le like ou encore inscription à la newsletter.
La force du calendrier de l’avent est d’inciter les participants à revenir chaque jour pendant 24 jours sur le réseau social Facebook ou Twitter. En proposant de remporter un lot par jour, les participants vont tenter leur chance de manière régulière. L’incitation au partage via Facebook après participation ou à travers les commentaires est un moyen de créer de la viralité à moindre coût pour les marques.

Cas pratique : le calendrier de l’après Mois sans tabac

Le calendrier de l’après Mois sans tabac est l’exemple d’une mécanique bien préparée, qui s’appuie sur l’humour. L’opération Mois sans tabac a été lancée au mois d’octobre et novembre par Tabac info service. Cet événement phygital s’est déroulé en deux temps : le mois d’octobre était destiné à recruter les personnes souhaitant arrêter de fumer. Le mois de novembre était quant à lui dédié à soutenir ces personnes au moyen d’un coaching personnalisé via l’application mobile.
Le community manager a donc assuré pendant ces deux mois l’animation de la page et soutenu les fumeurs en sevrage. Pour continuer les festivités à l’approche de Noël et maintenir les synergies créées au cours de l’opération, le Calendrier de l’après a vu le jour. Pendant 3 semaines, les fans de la page Facebook ont eu le plaisir de découvrir une fenêtre illustrée par jour et tenter de gagner différents lots (dvd…). L’ambition était de récompenser les fans qui participaient à des quizz sur un ton léger et humoristique, après deux mois d’efforts face à l’arrêt du tabac.