La donnée est partout et quoi que l’on fasse, aussi bien dans un cadre professionnel que personnel ; du nombre de mails envoyé au quotidien à la production de documents de travail en passant par la géolocalisation de trajets pour se rendre d’un point A à un point B. Pour les entreprises, le data driven marketing consiste à placer la donnée au cœur des processus métiers, et l’aider ainsi à la prise de décisions stratégiques.

Cap vers une stratégie data driven

Chaque nouvelle année, les experts pressentent que la donnée sera reine au sein de l’entreprise. A la fois source d’aide au pilotage et par conséquent, un levier de performance. Les entreprises prennent conscience de l’importance de mener une stratégie data driven, en réponse à différentes problématiques. Face au multicanal, agrégateur de données diverses et éparses issues de canaux online et offline. Ce dernier rend la tâche plus difficile aux marketeurs en raison de la volatilité des clients et du pouvoir d’influence exercé sur eux à travers les réseaux sociaux par exemple. L’enjeu est d’avoir une vision 360° du client pour pouvoir appréhender ses besoins.

Enfin, une stratégie data driven fait appel à une ultime discipline : la connaissance client. Le fait de connaître la valeur du client pour lui proposer des offres adaptées en s’appuyant sur des données factuelles telles que son historique d’achats ou sa satisfaction prouve que l’entreprise envisage le client comme une ressource, placée au cœur de sa stratégie.

Data au cœur, au service des assurances

A des fins de connaissance client et pour placer la donnée au centre des dispositifs, les objets connectés représentent un allié pour les entreprises. Une compagnie d’assurance française a récemment mis en place des contrats d’assurance personnalisés en s’engageant dans la formule « pay how you drive »*. Pour ce faire, deux volets sont étudiés : la conduite automobile et l’hygiène de vie, tous deux basés sur le comportement des clients.

D’une part les assurés volontaires sont équipés d’un boîtier dans leur voiture, chargé de transmettre à l’assureur les données liées à l’allure, au freinage, à l’accélération… L’enjeu côté client est d’aboutir à une conduite plus prudente, diminuer les éventuels points perdus sur le permis de conduire et bénéficier de réductions sur le contrat mensuel, en contrepartie d’un bon comportement au volant.

D’autre part, c’est le quotidien qui est passé au peigne fin. Le nombre de pas et la distance journalière réalisés sont trackés, au même titre que les phases de sommeil ou le sport pratiqué par l’assuré. L’application agit tel un coach sportif, sommeil et nutrition. Selon ses métriques, l’assuré peut collecter des points pour l’achat de produits frais, locaux et de saison.

Nous avons vu que l’assurance connectée est adossée à une démarche de gratification pour motiver le client et l’aider à modifier sa conduite ou son état de santé. Les données ainsi récupérées par l’assurance permettent de développer l’offre en fonction du comportement des clients.

*payez selon votre conduite