Vulgariser l’accès aux données est un enjeu pour nombre d’entreprises. Pour les accompagner dans cette démarche, de nombreux outils et méthodes permettent d’utiliser la dataviz dans le but de la rendre accessible aux différents métiers de l’entreprise, mais aussi au grand public.

Dataviz & relation client

Aujourd’hui, tout bon logiciel de gestion de la relation client dispose d’un module dataviz. Plus concrètement, il assure le suivi et le pilotage de l’activité tout en offrant une vision temps réel. La plateforme Uber eats – livraison de repas à domicile – version manager, est destinée aux restaurateurs. Depuis une tablette et en quelques clics, ils suivent l’évolution des commandes en volume et en valeur, prennent connaissance des commandes entrantes et de la situation de celles en cours. Rapidement, ils suivent l’activité livraison du service à l’instant « t », décider de lancer une action de promotion pour booster la visibilité du restaurant et par conséquent, ses commandes et son chiffre d’affaires.

Com interne : les baromètres d’entreprise

Utilisé à des fins de communication, le baromètre trimestriel ou annuel est un outil de communication interne déployé par les grandes entreprises. Ce dernier peut être fièrement exposé dans un lieu de passage stratégique afin de le porter à la vue d’un grand nombre de salariés. Il présente une partie de l’activité de l’entreprise avec un focus sur des indicateurs choisis avec soin. Un baromètre digital peut notamment être axé sur le visitorat du site corporate ou des sites marchands, le taux d’utilisation des services en ligne/accès aux comptes clients ou bien encore dresser le bilan de la popularité des réseaux sociaux, à date.

L’ensemble de ces données est porté grâce à des graphiques attractifs et explicites. En un coup d’œil les collaborateurs comprennent le statut d’une donnée (hausse, stabilité ou baisse). Un outil qui donne à voir le quotidien des métiers, bien déterminés à valoriser leur métier et l’atteinte de leurs objectifs.

La dataviz au service du quotidien des particuliers

A l’heure de l’internet des objets, wearables et autres applications de tracking destinées à promouvoir le quantified self, les applications se multiplient. Parmi les applications destinées aux jeunes parents soucieux de tracker les moindres faits et gestes de leur bambin, Baby Tracker est mieux qu’un carnet de santé. Elle restitue sur différents sujets (alimentation, sommeil, éveil…) des données liées à l’activité du bébé. L’intérêt de l’application réside dans l’évolution graphique des données collectées par les parents. Elle retrace une « histoire », visualisable grâce à l’historique. De ce point de vue, les données sont mises en musique et faciles à comprendre. Elles permettent de suivre l’évolution de bébé et de constater les grandes étapes de sa vie, sans devoir attendre le prochain rendez-vous médical chez le pédiatre.

A travers ces différents cas, la dataviz agit au service du monde de l’entreprise et du quotidien de tout un chacun. Qu’il s’agisse du domaine sportif, alimentaire, pour petits et grands ou encore grands patrons du CAC40 versus collaborateurs, la donnée est une ressource prête à modeler. Libre ensuite aux institutions de la faire parler et de l’orienter afin qu’elle épouse un discours ou un message de communication. Quoi qu’il en soit, pour qu’elle soit interprétée et comprise, la data doit être positionnée dans un contexte. C’est dans ce cadre que la dataviz entre en scène.