Le social wall ou mur social est un outil d’information adressé à une cible identifiée. Il peut être utilisé dans plusieurs contextes et prendre des formes différentes, selon l’objectif recherché : générer de l’interaction lors d’un événement ou simplement diffuser de l’information. Même s’il ne se substitue pas au traditionnel panneau d’affichage ni au réseau social d’entreprise, il tend à se développer au sein de grandes entreprises qui diffusent des volumes d’information importants.

Un social wall, pour quoi faire ?

Le mur social peut agréger des informations (posts, photos, textes…) issues de canaux variés comme les réseaux sociaux ou un site internet (à l’aide de flux rss). A l’heure où l’information est le pouvoir et la data l’or noir des entreprises, il est indispensable d’assurer une communication transverse aux collaborateurs. Pour rendre l’information plus attractive et toucher une large audience, les entreprises sont donc passées à la vitesse supérieure en installant des écrans situés à des endroits stratégiques dans l’entreprise : hall d’accueil, à proximité des ascenseurs, près des machines à café… L’enjeu est de diffuser des informations sur la vie de l’entreprise, les projets ou les campagnes en cours.

Le mur social à caractère événementiel

La diffusion de tweets en direct peut s’apparenter à un social wall ; lors d’événements comme des concerts ou festivals par exemple. Les plateformes de social wall les plus performantes font appel à des algorithmes capables de diffuser uniquement les posts et tweets les plus engageants, ceux susceptibles de créer le buzz et générer davantage d’engagement auprès de la cible. Dans ce cadre, il est donc nécessaire d’assurer une modération et y répondre de manière pédagogique (commentaires liés à l’organisation, mécontentements, ou réclamations client).

Le mur social de Groupama

Groupama, groupe d’assurance et mutuelle français a deployé son propre social wall. Accessible depuis une page dédiée sur le site internet de l’entreprise, un système de filtre permet de sélectionner les sources souhaitées : Facebook, Twitter ou Youtube. Par essence, les contenus remontent dans l’ordre chronologique. Ils sont intégrés de manière automatique sur le mur, par l’intermédiaire de la mention @groupegroupama. Les codes couleurs propres à la charte graphique des réseaux sociaux associés aident les internautes à reconnaître rapidement la source du post. Les tweets sont bleu ciel, les posts Facebook sont bleu marine et les vidéos en rouge. Les auteurs sont quant à eux cités via la mention @ (associée au nom du compte de la personne). Par ce biais, les collaborateurs ou clients deviennent ambassadeurs de l’entreprise, ils prennent la parole sur un sujet donné, s’engagent et contribuent à créer de la valeur pour l’entreprise. C’est un excellent vecteur de retour d’expérience pour les marques, qui n’ont pas à investir de budget spécifique ; l’interaction se créer naturellement.